Aller au contenu principal
g

Ballon d'Or 2023: Il faut sortir de l'affectif pour ne tenir compte que de l'effectif

Pour trancher le débat relatif au vainqueur du Ballon d'Or 2023, qui sera connu, lundi prochain, à Paris, il faut sortir de l'affectif pour ne prendre en compte que l'effectif qui repose sur les 7 critères édictés par France Football, l'organisateur de cette récompense individuelle. 

Et ce, sur une période donnée comprenant plusieurs compétitions et non la seule Coupe du monde disputée en 2022. 

Par ailleurs, toutes les épreuves prises en compte pour juger les performances des différents concurrents au prochain Ballon d'or se valent toutes. Si ce n'était pas le cas, dans les critères édictés, au nombre de 7, l'organisateur allait attribuer des coefficients à chaque critère pour marquer sa prééminence sur l'autre. Ce qui n'est pas le cas. 

Voici les raisons objectives qui nous confortent dans notre position et qui nous poussent à dire que Lionel Messi ne mérite pas le Ballon d'Or 2023. Et que ce dernier doit être gagné par Herling Haaland. Nous notons ces deux sérieux prétendants par critère. 

1-Les statistiques individuelles (vainqueur Haaland)

-Haaland 

Il a le soulier d'or lors de la saison 2022-2023. Il n'a pas fait les choses à moitié. Il a inscrit 56 buts en club et en sélection de Norvège. Il a été aussi meilleur buteur de la Ligue des champions avec 12 réalisations. 

2-Le caractère décisif (vainqueur Messi)

-Messi 

Il n'a pas brillé lors de la dernière édition de la Ligue des champions avec le PSG éliminé en 8è de finale. Et ce, avec un Messi transparent. Mais ce dernier a été performant à la Coupe du monde. Il a porté à bout de bras l'Argentine pour remporter le titre qui manquait à son palmarès. Il a été élu meilleur joueur du Mondial qatari avec un total de 7 buts, dont un doublé en finale. 

3-Les résultats en club (Haaland)

Le Norvégien a pris une part significative dans le sacre de Manchester City en Ligue des champions, en Premier Ligue, en FA Cup et en Super Coupe d'Europe. Il est, donc, très loin de Messi qui a été fantomatique en C1 face au Bayern et éliminé en 8è de finale. Dans cette catégorie, Messi n'arrive pas à la cheville d'Haaland. 

4-Les résultats en sélection (Messi)

Messi a été vainqueur du dernier Mondial où était absent Haaland. Il a été élu meilleur joueur de la compétition. 

5-Le palmarès accumulé au cours de la saison (Haaland)

L'attaquant norvégien a presque tout gagné avec Manchester City à l'exception de la Coupe du monde 2022. Quant à Messi, il n'a gagné que la Ligue 1 et le dernier Mondial. 

6-Classe du joueur (Messi)

Pour la qualité de son jeu. 

7-Fair-play (Haaland)

Le buteur de Manchester City est un exemple au niveau du fair-play. A l'opposé, Messi s'est mal comporté au Qatar allant jusqu'agresser verbalement l'entraîneur des Pays-Bas, Louis Van Gaal. 

Sur 7 critères pour désigner le Ballon d'Or 2023

Haaland remporte 4

1-Les statistiques individuelles

2-Les résultats en club

3-Le palmarès accumulé au cours de la saison

4-Le fair-play 

Messi remporte 3

1-Le caractère décisif

2-Les résultats en sélection nationale

3-La classe du joueur.

A lire aussi

11 Juil, 2024
COMPETITIONS AFRICAINES DES CLUBS : Tirage favorable aux clubs maliens
Le tirage au sort des Compétitions Africaines des clubs effectué ce jeudi 11 juillet au Caire (Egypte) a été favorable aux représentants : le Djoliba AC et le Stade malien de Bamako.
11 Juil, 2024
LIGUE1 DAMES – CARRE D’AS (J4) : Mandé et Police au sommet
Le carré d’as de la Ligue1 Dames a donné son coup d’envoi le 19 juin dernier. L’AS Mandé et l’AS Police sont au coude-à-coude avec 6 points.
10 Juil, 2024
JO 2024 - MOHAMED LABARI CISSET : Un joueur de mission
Mohamed Larabi Cisset, 19 ans, est une belle trouvaille du sélectionneur des Aigles Olympiques, Badra Alou Diallo « Conty ». Jeune défenseur polyvalent (axe, latéral gauche et sentinelle), le jeune Cisset a bien mérité sa sélection pour les JO de Paris 2024.